Arnaud Clément - Le Blog

Bienvenue sur cet espace de dialogue consacré à Châteauroux, à la culture et à tous les sujets d'actualité.

Les Églises oubliées de la Ville de Châteauroux

Publié par Arnaud Clément sur 18 Février 2020, 13:07pm

Catégories : #Châteauroux36

   Le mois dernier, j'ai lu avec stupéfaction, l'article de La Nouvelle République paru dans son édition du 18 janvier 2020 évoquant les travaux à venir pour les deux principales églises de Châteauroux, Saint-André et Notre-Dame.

   Dans cet article, le maire de Châteauroux, Gil Avérous, déclarait : "On ne peut plus attendre. Il faut vraiment programmer ces travaux". Et plus loin, semblant découvrir la situation, il ajoutait : "On met 200.000 € de budget en 2020 pour des travaux d'urgence et de confortement. Après, on en programme 400.000 €. Et ensuite, ce sera en millions d'euros."

Une de La Nouvelle République du 18 janvier 2020

Une de La Nouvelle République du 18 janvier 2020

   Ces deux édifices datent du XIXème siècle : la construction de l'église Saint-André a été décidée en 1843 et ses travaux se terminèrent en 1876. L'église Notre-Dame a été consacrée en 1895.

   Le temps a passé depuis cette seconde moitié du XIXème siècle et ces églises ont besoin de travaux importants, cela ne fait aucun doute. Il en va désormais d'ailleurs de la sécurité des personnes, comme on le constate avec les barrières installées sur le parvis de l'église Saint-André pour faire face aux actuelles intempéries.

Le parvis de l'église Saint-André à Châteauroux - Février 2020
Le parvis de l'église Saint-André à Châteauroux - Février 2020Le parvis de l'église Saint-André à Châteauroux - Février 2020

Le parvis de l'église Saint-André à Châteauroux - Février 2020

   Mais ces travaux indispensables, pourquoi ne les évoquer qu'aujourd'hui ? Pourquoi Gil Avérous, maire depuis 2014, a-t-il attendu janvier 2020, soit quelques semaines avant le terme de son mandat pour parler de l'urgence des travaux dans les églises ? Si les travaux sont si urgents, alors pourquoi n'avoir quasiment rien fait depuis 2014 ? 

   La vérité, c'est que le plus grand désintérêt a été manifesté envers ce patrimoine durant ces six dernières années alors que la situation de ces deux églises était connue de longue date. Et Gil Avérous, directeur de cabinet à la Ville de Châteauroux depuis 2008, ne pouvait l'ignorer, tout comme une partie des élus de sa majorité, déjà présente dans la majorité municipale entre 2008 et 2014. C'est pourquoi, la majorité précédente avait inscrit au plan pluriannuel d'investissement, plus de 4,3 millions d'euros de travaux pour ces deux édifices entre 2014 et 2020, ainsi répartis :

Extrait de la programmation pluriannuelle d'investissement de la Ville de Châteauroux en 2013

Extrait de la programmation pluriannuelle d'investissement de la Ville de Châteauroux en 2013

   Le bilan de ces 6 ans de mandat sur ce sujet, nous le connaissons : ces deux édifices castelroussins ont été laissés de côté depuis 2014 et rien de ce qui était prévu en 2013 n'a été mis en oeuvre. Le maire et une partie de sa majorité connaissaient l'urgence de ce dossier et ils n'ont rien fait.

   Aujourd'hui, alors que ces deux églises représentent un danger pour les personnes, Gil Avérous se réveille et annonce 0,6 million d'euros d'investissements pour 2020 et 2021, ce qui est extrêmement insuffisant.

   Espérons que la future majorité traitera ce dossier avec tout le sérieux qu'il mérite et que dans quelques mois, ces deux monuments ne feront pas à nouveau la une de la presse locale pour en annoncer les fermetures au public.

Commenter cet article

Maxime Bouzet 24/02/2020 13:09

Bonjour monsieur,
Bien heureux aujourd'hui de découvrir votre article, enfin quelqu'un s'émeut de l'état de ces églises et prend le problème au sérieux, surtout que comme vous le mettez bien en avant, le parvis de St André est fermé depuis 2 semaine suite à la chute d'un étai qui était sur l'une des flèches.

Bien heureux aussi de voir les travaux envisagés par les précédentes municipalités et qui n'ont jamais été réalisé! Si, un chantier, honteux à St André: supprimer les pierres d'ornement qui étaient sur les hauteurs des balustrades parce qu'elles étaient soit disant trop éreintées par le temps. Alors que pour les avoir vu de près, il aurait simplement suffit de refaire des jointures et d'en remplacer, il faut toutefois l'admettre, quelques unes; mais cela n'aurait pas défiguré inutilement l'église qui est pourtant classée et n'aurait pas coûter plus cher que de les descendre.

Pour ma part, je joue régulièrement sur l'orgue de chœur de l'église St André. Et franchement, les travaux sont vraiment urgent aussi bien pour le bâtiment (toiture, enduits, pierres etc...) que pour les orgues. L'orgue de chœur aurait déjà dû être relevé (restauré) 3 voire 4 fois depuis qu'il est installé alors que ça n'a jamais été fait. Et malheureusement, la menace qu'il soit réduit au silence est de plus en plus grande. Or, beaucoup le dise, l'orgue est l'âme d'une église. Que dire de l'orgue de tribune qui n'a pas joué depuis 1960, date à laquelle on a décidé de la construction de l'orgue de chœur pour remplacer l'orgue défaillant en attendant qu'il soit restauré. Aujourd'hui, je dirai plutôt qu'il est abandonné! Pourtant, il est encore temps de le sauver!

Pour conclure, il aurait été préférable que l'exemple de la rosace de la cathédrale de Soissons serve de leçon. C'est à dire qu'à force de repousser les travaux sur le patrimoine, les dégâts s'aggravent et les coûts augmentent considérablement. Pourtant, à Châteauroux, on n'est pas peu fier de vanter le patrimoine de la ville lorsqu'on la présente aux investisseurs, aux touristes etc... Pourtant, la municipalité aime présenter tous les ans à Noël "son concert de Noël" à St André. Pourtant, des centaines de personnes fréquentes ces églises.
C'est à dire que ces travaux sont tout à fait légitime et qu'ils doivent être fait, et en profondeur, en connaissance de l'histoire et de la fonction des ces églises, sans plus attendre.

Arnaud Clément 24/02/2020 14:58

Monsieur,

Très simplement, je partage totalement votre sentiment.

Plus on attend, plus c'est difficile et plus la facture des travaux augmente. Malheureusement, nos églises ont été laissées de côté ces six dernières années, tout comme la restauration de l'orgue de Saint-André, pourtant au programme du maire actuel.

Je peux vous assurer (et ce ne sont pas de vains mots) que ces dossiers seront des priorités du prochain mandat, si les électeurs font confiance à l'équipe à laquelle j'ai l'honneur d'appartenir.

Bien cordialement.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents