Arnaud Clément - Le Blog

Bienvenue sur cet espace de dialogue consacré à Châteauroux, à la culture et à tous les sujets d'actualité.

De ces 3 Français qui coûtent des millions d'euros à tous les autres

Publié par Arnaud Clément sur 28 Janvier 2015, 17:39pm

Catégories : #Politique

Giscard---Sarkozy---Chirac.jpg

   Le député de l'Aisne, René Dosière, spécialiste des dépenses de l'État, vient de révéler le coût des anciens Présidents de la République, supporté tous les ans par l'État, et donc par les contribuables Français. Un coût tout simplement inacceptable !

   Le principe qui veut que l'État mette à la disposition des anciens Chefs de l'État un certain nombre de moyens, particulièrement en matière de sécurité, ne me choque pas. Au contraire. En revanche, les montants affichés et les ressources disproportionnées utilisées pour trois "Français parmi les Français" comme le rappelait Nicolas Sarkozy, au soir du 6 mai 2012 me scandalisent. La France a-t-elle les moyens de consacrer des millions d'euros tous les ans pour ses trois anciens Chefs de l'État ?

   Ainsi, c'est plus de 6 millions d'euros qui sont dilapidés tous les ans au profit de ces trois Français. Valéry Giscard d'Estaing qui a quitté le pouvoir il y a 34 ans, continue à coûter plus de 2,5 millions d'euros aux Français tous les ans ! Nicolas Sarkozy, pour qui je parlais il y a peu d'indécence coûte plus de 2,2 millions d'euros aux contribuables. Enfin, la République dépense 1,5 million d'euros pour Jacques Chirac. Avec de telles sommes, si la situation de notre pays n'était pas aussi grave, on en viendrait presque à souhaiter que François Hollande reste en fonction après 2017...

   Avec René Dosière, comment ne pas estimer que ces dépenses (à l'exception peut-être de celles concernant la sécurité) devraient trouver une limite dans le temps ? Enfin, si le rôle et les moyens mis à la disposition des anciens Présidents de la République par l'État doivent être "clarifiés", il est certain que le train de vie de ces "Français parmi les Français" doit être réduit par l'État. Mais les responsables politiques de gauche comme de droite sont-ils prêts à agir en ce sens ?  

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents