Arnaud Clément - Le Blog

Bienvenue sur cet espace de dialogue consacré à Châteauroux, à la culture et à tous les sujets d'actualité.

Du mariage et de l'adoption pour les couples homosexuels

Publié par Arnaud Clément sur 30 Janvier 2013, 13:45pm

Catégories : #Politique

Mariage-homosexuel.jpg   C'est à un sujet de société majeur auquel les Français sont confrontés aujourd'hui. Et cela, par la seule volonté du gouvernement. Ce qui ne peut que l'arranger, dans la mesure où avec l'intervention militaire au Mali, cela évite d'évoquer les difficultés liées au chômage ou les problèmes économiques de notre pays. Voici donc le sentiment qui est le mien et qui n'engage que moi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels.

   Le mariage a toujours été défini, comme l'union légitime d'un homme et d'une femme, c'est à dire, l'institution par laquelle, un homme et une femme s'unissent pour vivre ensemble et fonder une famille. Il me semble donc que la société ne peut reconnaître l'union de deux personnes du même sexe sous le terme de "mariage". En revanche, je pense que la société a le devoir d'admettre l'union de deux personnes du même sexe, sous une forme plus approfondie que le PACS, avec les avantages (notamment fiscaux) que peuvent procurer cette union. C'est parfaitement légitime et cela devrait donner lieu à une cérémonie en Mairie. Mais dans ce cas, le terme de "mariage" est inadapté : il conviendrait plutôt de parler d'Union ou d'Alliance civile.

   Concernant l'adoption pour les couples de même sexe, même si je sais que dans les faits, des couples homosexuels vivent avec des enfants et qu'il est certain que dans nombre de cas, cela peut se dérouler correctement, je suis opposé à l'adoption pour les couples homosexuels. Il n'existe pas de droit "à" l'enfant : avoir un enfant n'est pas un droit et c'est toujours l'intérêt de l'enfant qui doit être mis en avant. Et à mon avis, l'intérêt d'un enfant, c'est d'abord d'être élevé par son père et par sa mère. Alors évidemment, cela n'est pas la garantie d'un bonheur absolu ou d'une éducation parfaite, nous le savons bien. Mais il s'agit là d'un équilibre qui doit permettre à l'enfant de grandir et de s'épanouir au sein de sa famille et de la société. Après, on peut penser ou dire ce que l'on veut, il est naturellement impossible d'être le fils ou la fille de deux personnes du même sexe ! Et le législateur aura bien du mal à exprimer le contraire.

   Pour conclure, je reste globalement opposé à ces évolutions. Néanmoins, en tant que Maire-adjoint de Châteauroux, si la loi était votée sans possibilité pour les élus de mettre en avant leur "liberté de conscience" évoquée par le Président de la République François Hollande, en novembre dernier, il est évident que je respecterais la loi de la République. Un certain nombre d'élus, notamment dans l'Indre, ont pris sur ce dernier point, des positions différentes récemment. C'est très surprenant, car si les élus ne respectent pas la loi républicaine, qui la respectera ? Enfin, compte-tenu des passions qui s'exercent au sein de la société française sur ce sujet, il me semble indispensable de donner la parole au peuple afin que les Français puissent exprimer librement leur sentiment par référendum sur ces questions fondamentales pour l'avenir.

Commenter cet article

hugues 30/01/2013 16:20


Et moi qui croyait que le mariage était l'union de deux personnes qui s'aiment! Je ne suis pas d'accord du tout avec votre proposition de créer un super - pacs avec avantages fiscaux pour les
couples homosexuels. Il ne faut pas supposer que les homosexuels ne se marieraient que pour les avantages fiscaux.


De nombreux états des Etats Unis, la Grande Bretagne et d'autres pays ont ou vont accorder le droit au mariage pour tous, cette loi n'est pas une quelconque diversion.


De plus permettre le mariage pour tous, c'est à dire ouvrir le mariage aux couples homosexuels est un droit supplémentaire qui n'enlève rien aux autres couples.


Quant à la question de l'adoption, je préfère un enfant heureux dans une famille homosexuelle qu'un malheureux dans une famille héterosexuelle et il y en a. Et puis quel sort faites - vous aux
familles monoparentales? Les enfants n'y sont ni mieux ni moins bien élevés et pourtant il n'y a pas deux parents.


Quand je vois les intégristes catholiques (les mêmes que ceux installés à la Martinerie) manifester devant l'assemblée Nationale en disant que l'homosexualité est un pêché, je suis très
inquiet et cela me renforce encore plus dans mon idée qu'il faut accorder le droit au mariage pour tous


Enfin je vous remercie de dire que vous respecterez la loi, c'est bien la moindre des choses pour un élu, nous sommes d'accord.


Merci pour votre article, il nous permet de débattre ce qui est toujours utile.

Arnaud Clément 31/01/2013 01:59



En France, le mariage n'a jamais été 'l'union de deux personnes qui s'aiment", sinon, comment expliquer par exemple que deux adolescents qui s'aiment n'ont pas la possibilité de se
marier ? Il s'agit bien de l'union d'un homme et d'une femme.
Ensuite, loin de moi l'idée que les homosexuels ne souhaitent se marier que pour des avantages fiscaux. Je pense simplement qu'il serait normal que ces couples puissent bénéficier des mêmes
avantages que les couples hétérosexuels.
Concernant la "diversion", que penser des propos ce jour du maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb : "La priorité aujourd'hui, c'est la lutte contre le chômage plutôt que les réformes
sociétales", qui pense lui aussi que ce sujet n'est sans doute pas une priorité...
Pour ce qui est de l'adoption, je pense que nous manquons de statistiques sur la question pour pouvoir affirmer que telle ou telle famille assure une meilleure éducation à ses enfants.
Simplement, pour ma part, je considère qu'un enfant grandissant avec son père et sa mère, dans un cadre équilibré s'épanouira plus facilement.
Pour le reste, je ne crois pas que parce que des "intégristes" ne veulent pas quelque chose, il faut obligatoirement vouloir le contraire. On peut très bien partager l'opinion
sur un point particulier, de personnes avec lesquelles on est en désaccord sur la plupart des sujets. Par exemple, ce n'est pas parce que Jean-Luc Mélenchon critique le fonctionnement de
l'Union Européenne, que vous me verrez faire l'apologie de la Commission européenne !
Ce n'est que mon avis et je comprends que nous puissions être en désaccord sur ce vaste sujet.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents